Eye Training Machine

2016

installation, séquence lumineuse programmée,18 leds, système électrique, bois

210 x 200 x 200 cm

 

Une structure composée de 18 ampoules éclaire l’espace d’exposition et les spectateurs. Les ampoules s’allument les unes après les autres pour former une séquence lumineuse de 5 secondes. La répartition des ampoules sur la structure correspond aux points de fixation du regard d’un spectateur devant la photographie Ruffes de Michel Semeniako. Une carte de contrôle active les ampoules selon l’enchaînement des points de fixation. Il s’agit de composer une partition de lumière à partir de mesures oculométriques. La séquence rejoue en boucle le parcours du regard durant les cinq premières secondes de visionnage. L’espace d’exposition est ainsi éclairé en fonction du regard de la personne mesurée. L’œuvre opère un glissement vers la production d’un objet fonctionnel. L’œil étant naturellement attiré par la lumière, le regard du spectateur devrait naturellement suivre la séquence lumineuse qui se joue devant lui. Il est question de réactiver le regard mesuré, de le reproduire en boucle. Par la mise en boucle, le spectateur répète le même geste oculaire. Cette installation est une tentative d’application des principes du taylorisme, soit la répétition mécanique d’un même geste, mais appliquée au regard.

 

 

Eye Training Machine from Hadrien Téqui on Vimeo.